Qu’est-ce qu’un rédacteur web ?

 

En version storytellée, présenté dans le cadre d’un concours (en hors concours), voici notre point de vue sur le métier de rédacteur web :

Seomantique organise un concours pour gagner une formation de rédacteur web. Ayant déjà travaillé avec David, le fondateur, je ne pouvais pas vraiment participer. J’ai donc proposé un texte hors-concours.

 

Qu’est-ce qu’un bon rédacteur web ?

Son petit visage se referma soudainement. Il semblait inquiet. Il prit la main de sa maman en regardant ses pieds sans rien dire et la balança d’avant en arrière, avec un air chagriné. Elle se pencha sur lui et lui demanda :

« allez, dis-moi, mon petit bonhomme. Que se passe-t-il ? »

Un peu gêné, après quelques hésitations, il se lança :

« maman, tu travailles le soir, tu as des clients… mais c’est quoi, exactement, ton métier ? »

Elle éclata de rire :

« C’était donc ça ? Tu te demandes ce que je fais exactement ? Mais voyons, je suis rédactrice web ! »

Le regard du petit bonhomme s’éclaira. Il se redressa, sourit et s’écria : « Ah bon ? Et c’est quoi au juste ? Je croyais que tu faisais un truc pas très clair ! »

Elle s’amusa : « ah, mais ce n’est pas très clair, tu sais, ce que je fais. Mais si tu penses à ce que je pense, moi, je fais des devis et des factures à mes clients… et je ne suis rien d’autre que rédactrice web ! »

Le petit bonhomme trouvait sa mère bien mystérieuse.

« et… c’est quoi, un bon rédacteur web ? »

Elle était bien en difficulté pour lui répondre. Lui parler de SEO, de sémantique, de mots-clés… ça n’avait aucun intérêt pour lui. Elle tourna longtemps, longtemps sa réponse dans sa tête. Elle se rendait compte que les questions abruptes de son fils, qui, entre le fromage et le dessert lui demandait subitement la définition d’un mot argotique ou d’une notion inaccessible à son esprit innocent, étaient finalement bien plus simples que les interrogations de ce dimanche d’hiver.

Puis elle lui répondit : « être rédactrice web, c’est juste être moi dans mon travail comme dans ma vie »

Décidément, sa mère avait décidé d’être floue et incompréhensible en cette fin de week-end !

Il insista : « mais c’est quoi, un bon rédacteur web ? »

Elle plaçait la barre si haut… elle-même ne s’était jamais vraiment posé la question.

Qu’était-ce, pour elle, un bon rédacteur web ?

Un technicien qui se pliait aux exigences tyranniques de Google ? Un ouvrier du mot qui reformulait quelques textes à toute vitesse pour engranger des euros ? Un spécialiste de la langue française et de la syntaxe ?

Certainement pas !

Elle concevait la rédaction web d’une tout autre manière.

Pour elle, déjà, un bon rédacteur web était un auteur qui ne laissait pas indifférents les internautes ayant parcouru ses textes.

Le SEO, la syntaxe, l’orthographe, toussa toussa, il les avait dépassés. Comme pour un musicien ayant fait le tour de ses gammes et arpèges, en majeur et en mineur, c’était ancré et automatique, il n’y pensait plus. Il s’en était même affranchi.

Il réinventait. Il renouvelait. Il innovait.

Oui, c’était ça, pour elle, un bon rédacteur web… quelqu’un qui faisait de nouvelles traces sur internet comme un skieur dans la poudreuse. Un bon rédacteur web ne se souvenait même pas qu’il avait acquis, un jour, les techniques de la glisse, il descendait, cheveux au vent, air glacé sur le visage, une piste nouvelle et la marquait de ses empreintes.

Il ne se contentait pas de dévaler des montagnes balisées en changeant quelques mots sur des textes déjà rédigés pour les paraphraser, il s’appropriait la descente, il partait en quête de nouveaux territoires, inaccessibles aux dameuses. Il refusait de rester coincé sur la piste d’un autre, dans les sillons déjà bien creusés par des centaines de perroquets, et de ne faire qu’ajouter, encore et encore, du texte aux textes.

Pendant qu’elle s’imaginait emmitouflée dans sa combinaison polaire, les mains sur ses bâtons et les skis aux pieds, alors qu’elle voyait sortir de sa bouche une fumée chaude dans l’air d’altitude, son petit bonhomme s’impatienta :

« Alors, maman, c’est quoi un bon rédacteur web ? »

Poussée par son impatience, elle répondit : « mon chéri, un bon rédacteur web, c’est un bon skieur de hors-piste ! »

« Alors, plus tard, je veux devenir un bon rédacteur web, moi aussi ! » répondit le petit garçon en sautillant.

—————————–

En version plus classique, voici notre vision sur « qu’est-ce qu’un rédacteur web ? »

Aimer écrire, évidemment, est le minimum requis pour exercer dans la rédaction web. Mais certaines caractéristiques sont indispensables pour s’épanouir dans son travail. Le web rédacteur est un technicien de la langue, comme du référencement. Il doit présenter une capacité d’écoute et une compréhension particulièrement affûtées.

Le rédacteur web est passionné de la langue et du référencement

Le rédacteur web, en particulier chez Des mots déclics, est avant tout un passionné, qui ne parle que d’écriture et ne vit que pour l’écriture. Mais son amour immodéré des mots ne suffit pas.

Comme il est dit dans le milieu de la rédaction web,  « écrire est un plaisir , rédiger, un métier ». Le professionnel de l’écriture online s’est donc adapté aux modes de communication modernes et aux fluctuantes contraintes du référencement. Pour y répondre, il a appris une seconde langue : le SEO (search engine organisation, en français, optimisation de la visibilité pour les moteurs de recherche). Il la parle de manière invisible pour l’internaute, mais tout à fait compréhensible pour les intransigeants robots des moteurs de recherche.

Affiner les idées pour les organiser, les préciser, choisir ses mots puis ciseler ses phrases afin de leur donner toute la force recherchée, telles sont les premières tâches du rédacteur. Ensuite, il sélectionne des termes, des champs sémantiques et les place de manière précise afin que les fureteurs de Google les trouvent aisément.

Le web rédacteur est un animal exotique.

Il est un caméléon : son style sera celui de son client, mais plus affûté, plus personnalisé, plus caractérisé et… sans fautes ! (oui, on met un s à fautes dans ce cas-là !)

S’il est exotique par sa capacité à changer de peau, il ne l’est pas par sa géolocalisation : il maîtrise le français et ses subtilités,  justement parce qu’il travaille dans sa langue maternelle.

La rédaction web,  un travail d’écoute

Si le web rédacteur est souvent seul derrière son ordinateur, il aime pourtant le contact humain. Il sait comprendre les autres afin de transcrire ou de retranscrire ce qu’ils cherchent à dire. Il sait leur ôter les mots de la bouche sans leur ôter les idées, traduire leur message dans le respect de leur identité, ce qui ne l’empêche pas d’être force de proposition.

Enfin, le rédacteur web est un technicien de la langue, du sujet qu’il traite et du contexte (numérique, administratif ou personnel). Sans être un spécialiste -nul besoin d’être cheminot pour savoir quel train choisir pour atteindre une ville-, il sait chercher les informations, les synthétiser, les rendre vivantes et compréhensibles.

Le rédacteur web est donc un amoureux de la communication, adaptable, curieux,  rigoureux, ouvert d’esprit et à l’écoute.