Qui sommes-nous ?


Des mots déclics, des mots, des clics, démos déclics…

Écrire pour les autres, écrire comme si l’on était un(e) autre.

 

L’écriture, un plaisir pour moi, s’avère être une corvée pour d’autres : les scientifiques comme les commerciaux sont souvent peu enthousiastes face à la feuille blanche et préfèrent se consacrer à leur activité principale. Certains, plus motivés, sont freinés par leur syntaxe, leur difficulté à ordonner des idées par écrit ou leur orthographe.
Je sélectionne donc pour eux, les phrases, les mots déclics qui permettent de faire passer leur message et ce, dans un langage adapté au contexte, qu’il soit matérialisé ou numérique.

 

Expérience :

Titulaire d’un bac + 5 de droit  (DESS) et d’un bac + 4 d’informatique, j’ai appris à utiliser le mot juste, le mot-déclic pour mes rédactions juridiques puis à écrire de façon vivante et synthétique des textes qui intègrent les contraintes du référencement pour le web. Comme mon parcours n’est pas linéaire, j’ai ajouté deux années d’études en biologie/biochimie pour satisfaire ma curiosité. J’en ai conservé le jargon et la compréhension de certains mécanismes physiologiques. Ce fut l’occasion pour moi d’élargir mon champ de connaissance vers le domaine scientifique et de m’orienter vers un autre type de démarche : observation rigoureuse, analyse, compréhension.

Après plusieurs années passées au service de notaires et avocats puis sur le déploiement de sites internet tels que ceux des sociétés ABN-AMRO, Cortal (qui a cédé sa place à Hello bank), Audika, Primagaz, Kappa-Sitos, je me suis inscrite  à l’université de Cergy en prépa CPE (bac + 5) qui proposait, parmi ses disciplines principales, le français, l’orthographe et la grammaire. Plusieurs de mes enseignants m’ont alors conseillé de m’orienter vers l’écriture.  J’eus le déclic au cours d’un stage informatique ultérieur, quand l’un des formateurs me présenta le métier de rédacteur web et les besoins de ses clients, propriétaires de sites internet.

J’ai passé le Certificat Voltaire, référence en matière d’orthographe. Il m’attribue le titre d’experte dans cette discipline, avec un score de 953, supérieur à 99,29 % des candidats. (N° de certificat YYTKL).

Toutes mes connaissances peuvent être sollicitées dans mes écrits, car elles développent des compétences particulières. Elles sont comme les outils issus d’une boite dont, à un moment ou un autre, je vais tirer parti. Qu’elles proviennent de mon expérience professionnelle, comme de mes loisirs  (en musique j’ai pratiqué dix ans de violon, dix ans de piano puis dix ans de harpe,  en sport, j’ai opté pour l’équitation, le tennis, le ski et le parachutisme), elles ont toutes un rôle à jouer dans mon quotidien de rédactrice. On parle aujourd’hui de profil « multipotentiel ».

Ecrire pour le web

L’expression écrite sur internet est à part, ni trop technique, ni trop littéraire, elle utilise des mots-clés et un champ lexical nécessaires au bon référencement. Mes connaissances en SEO influencent donc la façon dont je rédige afin que mes mots provoquent des clics. J’ai d’ailleurs eu l’honneur d’être sélectionnée par Seomantique, agence web éditoriale premium spécialisée dans les grands projets orientés SEO, avec laquelle j’ai collaboré.
Rigoureuse et très à cheval sur les délais, je produis des textes de tous les types : web (blogs, fiches produits, pages de présentation, articles,… ) et print (plaquettes commerciales, documents techniques, textes poétiques, revendicateurs, humoristiques, etc.)

Prestations :

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, je vous propose donc  :

relecture, correction orthographique et syntaxique, réécriture (suppression des répétitions et lourdeurs, élévation du style, etc.) ;
rédaction de sites web (descriptifs d’articles mis en ligne, newsletters, pages «  qui sommes-nous  », articles de blogs sur des thèmes précis ou généraux…) ;
documentation technique et fonctionnelle ;
courriers ;
autobiographies.
Je me charge de toute sorte d’écrit à l’exception des devoirs de collégiens et lycéens (je peux cependant corriger les fautes d’orthographe parsemées dans les rapports de stage !), des cartes de vœux et des interprétations de textes sacrés. Évidemment, je ne prodigue aucun conseil juridique, comptable ou notarial conformément à la loi.

Et en pratique :

– vous m’envoyez quelques idées et mots-clés et je les organise afin de les rendre percutants ;
vous m’adressez une documentation purement technique que je mets en mots ;
vous exprimez oralement ce que vous attendez et je le traduis par écrit.